Une nouvelle directive européenne (datant de 2014 mais repoussée à 2018) impose de nouveaux points de contrôle automobile. De 124 ils passeront à 400 augmentant évidemment le temps du contrôle et donc le coût. Quand on sait que l'union européenne fonctionne avec les lobbies de tous poils, on est en droit de s'interroger sur les vraies raisons de cette évolution : sécurité routière ou business ?

Inflation-normative

Quand à tous ceux qui s'offusquent de voir le nombre de normes et réglementations augmenter dans notre beau pays, qu'ils méditent sur le tableau ci-contre : inflation normative de 1960 à 2010. Ils constateront à la lecture de ce tableau que la France est soumise à cette folie réglementaire. Tout comme nous avons l'obligation de respecter les Grandes orientations de politique économique (Art 121 du TFUE), la transcription en droit français de ces normes est aussi une obligation.